agenda et blog

féminité qui es-tu ?

Réponse par le rêve d’une femme :

Dans le rêve ci-dessous, la femme parle calmement, elle pose les choses simplement, d’un ton neutre, sans colère :

Je suis dans une pièce avec un homme assis que je connais mais, au réveil, impossible de me rappeler qui c’est. Je suis assise à côté de lui et nous discutons. Derrière lui, il y a une femme indistincte. Mon compagnon est un peu plus loin, debout.

Avec l’homme je parle du respect vers la femme : « les hommes veulent toujours pénétrer la femme, c’est leur pulsion primaire,  mais se sont-ils une fois mis à la place de la femme pour sentir ce qu’elle ressent ? Elle accueille l’homme, son sexe, au plus profond, plus intime d’elle. Mais, au-delà, il y a tout le corps, l’énergie de l’homme avec ses peurs, ses manques, son histoire, ses problèmes. Elle accueille l’homme mais aussi le petit garçon, l’ado et l’adulte avec ses blessures. Et quand vous déversez votre semence, que la graine prend, c’est elle qui subit les nausées, les fatigues, les douleurs.

Pensez-vous à tout cela quand vous voulez assouvir votre pulsion de pénétrer ? »

L’homme est bouleversé, il se met à pleurer. J’ajoute : « ne croyez pas que c’est parce que vous arrivez à pleurer que vous laissez s’exprimer votre féminité. La féminité c’est la capacité d’accueillir l’autre dans son entièreté et de le respecter. Quand les hommes entrent dans un temple, une église ou une mosquée, ils se découvrent, ôtent leurs chaussures, se lavent. Ils entrent avec respect.

Les femmes vous demandent d’avoir le même respect pour leur corps, le temple de la vie.

Merci pour elles. »

Interprétation : C’est fabuleux d’énoncer clairement, la femme n’est pas dans la revendication féministe, c’est un peu une parole de sage, elle pose une vérité ontologique. Il y a l’idée d’harmoniser les choses. Tout le rêve vient nommer le profond respect pour la féminité en disant : «mesurez ce qu’est le déni du féminin, mesurez vraiment ce qu’est l’accueil !  Cela ne demande pas une énergie fabuleuse, entrez avec respect dans ce temple. »

Cela vaut pour l’animus  (le masculin de la femme). La difficulté en humanité, même pour la femme, c’est cette capacité à pouvoir dire et nommer ce que l’on ressent à être pénétrée. L’animus est là pour nous défendre.

Là, il s’agit de l’animus de cœur, l’ami intime, celui avec qui elle entre en dialogue, qui est dans la relation. Il peut entendre qu’il est dans l’illusion d’être dans la féminité (parce qu’il pleure) alors qu’il est dans la séduction pour prendre. Il pense être dans la relation alors qu’il veut mettre la femme dans son lit. Par le passé, la rêveuse est allée au contact de ce masculin qui est en train de se bercer avec de l’illusion.

Là les mots sont extrêmement justes : « la féminité c’est quelque chose que tu ne soupçonnes même pas tellement c’est en dehors de ce que tu peux imaginer. La féminité, quand elle accueille dans son corps, c’est un puits sans fond, elle accueille, elle accueille. Elle intériorise, elle métabolise quelque chose des blessures de l’humanité. Quand tu pleures, tu touches ta propre blessure mais pas celle de la féminité. »

C’est difficile de pouvoir en témoigner c’est pour ça que les femmes finissent par se taire. Certains silences sont plus parlants. Le silence, par définition, c’est la féminité qui laisse l’espace à l’autre. C’est un espace plus grand que la parole, cet espace masculin qui vient remplir du vide.

Le rêve vient amplifier, magnifier cela : la femme c’est le temple.

L’animus de la femme en général se comporte ainsi. C’est puissant de pouvoir le conscientiser. Dans le rêve, le compagnon de la rêveuse est là et peut-être que ça interpénètre dans leurs inconscients.

Le côté masculin, dans sa pulsion de pénétrer, a aussi la pulsion de pénétrer le territoire de l’autre. C’est puissant dans la psyché car s’il ne conscientise pas l’autre il est destructeur de fait.

C’est important dans le rêve que ce masculin soit touché par ce que la femme dit. Mais cela n’empêche pas qu’elle soit obligée de lui dire : « la féminité, c’est encore plus puissant que ce que tu imagines ! » Le chemin de l’animus est d’intégrer toutes les dimensions.

Il pleure quand elle lui dit « pensez-vous à tout cela ? », il est touché dans son instinct, dans sa pulsion de pénétrer.  Pouvoir apprivoiser sa féminité c’est accepter d’être pénétré par l’autre psychiquement, accepter d’abandonner une représentation du masculin.

C’est fort de pouvoir dire « mon corps est un temple ». Il y a un dégagement par rapport au formatage. La féminité, c’est être ouverte à l’esprit de l’autre mais, il y a aussi la notion de dialogue avec le corps et la notion de profond respect. C’est un temple, c’est sacré, c’est spirituel. La rencontre sexuelle est un mariage sacré.

Même s’il s’agit de projections, il y a une volonté de la féminité que les choses soient justes. La féminité ouverte à l’extrême ça fait très peur. La richesse de ce rêve c’est que, lorsque la rêveuse parle de l’intérieur du temple, elle ne peut pas être dans la revendication.

Qui sommes-nous vraiment ? Nous sommes des temples.

votre rêve vous parle, réveillez-vous !

atelier-conférence

SAMEDI 30 MARS 2019 de 9 h à 17 h

Animé par Maryse Clouseau-Bizet, psychanalyste symbolique

« Qui regarde l’extérieur, rêve. Qui regarde en lui-même, s’éveille. »

Carl Gustav Jung.

L’analyse jungienne des rêves s’élabore à partir des souvenirs, émotions et ressentis du rêveur ou de la rêveuse, non à partir d’une grille théorique. Le rêve, messager du Soi, nous propose un point de vue souvent inattendu qui va nous permettre d’accéder à notre force de guérison.

        Lieu : résidence du Pré Saint-Jean 11 chemin du Bray 74940 Annecy le Vieux

Coût : 80 €, prévoir un pique-nique à partager

  Renseignements et réservation :

Association Carrefours de Vie : 06 80 47 54 08

   Maryse Clouseau-Bizet : 06 74 31 01 39

 http://www.reveanaissance.com

 

la sagesse éléphante

Si je m’approche tout près et que j’écoute avec mon cœur, que me dit l’éléphante ?

« Je suis la force et la puissance qui va de l’avant. Tranquille, sans précipitation, j’avance. Je passe parfois dans des chemins qui semblent inaccessibles mais je ne reste pas prisonnière de l’évidente apparence qui dit : « Ce n’est pas possible !». Non, je continue d’avancer sur mes quatre pattes puissantes qui se posent avec une infinie douceur sur le sol. Je suis en communion avec la terre, je suis la Vie incarnée. Jamais je ne retourne en arrière. Une branche entrave mon chemin ? Je la pousse délicatement mais fermement avec ma trompe. Je ne suis pas la puissance qui écrase, je suis la force qui avance.

Les hommes  m’ont arrachée à ma mère à l’âge de deux ans, ils m’ont battue, torturée pour obtenir mon obéissance, m’obliger à faire des numéros de cirque et porter des charges qui me brisent le dos.

Heureusement, d’autres êtres humains œuvrent pour que cela cesse. Mon cœur est immense, il a un grand pouvoir de résilience et il accueille leur amour et leur bienveillance avec gratitude.

Ma trompe puissante, capable de déraciner un arbre, peut se faire délicatesse et se poser sur le cœur d’un homme pour communier notre alliance sur le chemin de la Vie.

Nous avons tellement à partager !

Pensez à tout cela quand vous partirez en vacances au pays des éléphants. Refusez de monter dans les nacelles qui nous torturent le dos, demandez à vivre avec nous au quotidien : préparer notre repas et nous le donner délicatement dans la trompe ou la bouche avec au passage une petite caresse sur la langue (j’adore !) ; marcher dans nos pas au cœur de la forêt tropicale ; jouer dans la boue ou dans la rivière ; et surtout… prendre le temps de s’arrêter… ensemble… tout près l’un de l’autre… afin de goûter… la Présence.

Ainsi vous pourrez contribuer à sortir d’autres éléphants de la maltraitance.

Merci. »

Meilleurs vœux 2018

« On ne peut pas voir la lumière sans l’ombre, on ne peut pas percevoir le silence sans le bruit, on ne peut atteindre la sagesse sans la folie. » Carl Gustav Jung

En cette période hivernale j’ai une pensée pour l’Islande plongée dans la nuit continue. Petit à petit la lumière du jour reviendra, les couleurs chaudes du crépuscule précéderont de quelques minutes la clarté de l’aube. Se dévoilera alors la magnificence de cette terre de contrastes qui symbolise si bien l’union harmonieuse des opposés :

  • la blancheur et le froid des glaciers épousent le feu bouillonnant des volcans ;
  • les déserts de lave et les plages de sable noir côtoient les verts pâturages ;
  • les sources d’eau chaude se révèlent un refuge bienveillant après une randonnée dans le froid, la pluie ou le brouillard (parfois les trois).
  • Fées, elfes et trolls cohabitent avec les humains.

Est-ce grâce à tout cela que les Islandais vivent en parfaite harmonie avec eux-mêmes et avec les esprits de la nature ?

Je vous souhaite une merveilleuse année 2018.

Que l’ombre et la lumière s’harmonisent en et autour de vous.

atelier de groupe

Le prochain rendez-vous d’analyses de rêves en groupe aura lieu le

JEUDI 9 NOVEMBRE de 18 H 30 à 21 H

à la salle de yoga, 90 avenue de France à Annecy (au fond de l’impasse entre le garage suzuki et le court de tennis)

Merci de venir avec votre rêve écrit, en double exemplaire.

Réservation au 06 74 31 01 39

Participation 35 euros.

ateliers de groupe jeudi 5 octobre 2017

L’atelier d’interprétation des rêves est ouvert à tous, groupe de 8 personnes maximum.

Un rêve proposé par l’un(e) des participant(e)s est contemplé puis analysé par l’animatrice, afin d’en recevoir le sens initiatique qu’il véhicule pour le rêveur mais aussi pour les autres. Après l’interprétation, chacun peut ensuite livrer ses propres ressentis ou questionnements et s’exprimer pour dire en quoi ce rêve l’a touché ou interpellé. Il est en effet saisissant de constater que les rêves de chaque participant sont porteurs d’un enseignement vivant pour les autres.

L’atelier se révèle alors comme une expérience fraternelle des profondeurs durant laquelle, progressivement, nous prenons conscience du cours évolutif de l’inconscient collectif de l’humanité.

Chaque participant s’engage à respecter les règles de confidentialité, de respect et de bienveillance envers les autres et envers soi-même.

Les ateliers ont lieu

chaque premier jeudi du mois (hors vacances scolaires)

de 18 h 30 à 21 h

premier atelier le jeudi 5 octobre 2017.

Espace de Yoga au 90 avenue de France – 74000 ANNECY (au fond de l’impasse)

Tarif : 35 euros par atelier, forfait 300 euros pour l’année (payable en 3 fois).

Réservation et renseignements au

06 74 31 01 39

l’analyse de rêve pour qui ? pourquoi ?

Je vous invite à une soirée conférence le

JEUDI 22 JUIN 2017 à 19 H 30

90 avenue de France ANNECY (salle de yoga au fond de l’impasse)

 

Thèmes abordés :

  • Une découverte qui a changé ma vie ;
  • Les différentes étapes d’une analyse de rêve : les rêves sont décryptés, image après image, selon les associations et souvenirs personnels du rêveur. L’analyse est propre à chaque rêveur et non pas déterminée selon une grille de lecture préétablie.
  • La psychanalyse symbolique selon Carl Gustav Jung ;
  • Les symboles et les différentes figures de la psyché ;
  • Je ne rêve pas ou je ne me souviens pas de mes rêves, que faire ?
  • Questions-réponses.

 

Nous clôturerons par le pot de l’amitié.

Réservation au 06 74 31 01 39

Participation : 5 euros.