Méditation

La tradition de la kabbale développe une thérapeutique spirituelle peu connue qui s’apparente à un yoga (hébraïque) des cellules en convergence avec le yoga intégral de Sri Aurobindo et les principes énergétiques du taoïsme.

Cette voie pratique travaille en conscience avec le circuit énergétique et symbolique du corps humain et repose sur une sagesse de communion avec l’ensemble de la Création : mon corps, l’ensemble de ma vie individuelle et l’Univers sont Un. Recréer une relation consciente de cette unité et s’y enraciner personnellement est pour la kabbale la condition pratique d’une réharmonisation de la vie sur tous les plans de l’être.

 

Méditation hébraïque des sephirot

 

Les sephirot sont des sphères vibratoires qui tournent sur elles-mêmes. Mot forgé par les kabbalistes non mentionné dans la bible. Dans la bible il y a le mot sepher et sephira est le mot au féminin.

Pour les kabbalistes, l’incarnation est féminine. C’est par notre corps que nous sommes en relation (avec la terre, l’Univers).

L’archétype féminin symbolise la relation.

Pour le masculin, le corps est un outil mais prendre soin de son corps est féminin.

Le corps est un texte vivant. La kabbale approche le corps comme un texte vivant composé des 10 sephirot qui sont la structure de l’incarnation. L’univers entier peut être approché comme un texte vivant.

La méditation permet de favoriser la circulation de la Puissance de Vie dans les sephirot. Elle circule dans tout notre corps, elle nous fait vivre. Pour la tradition hébraïque, nous avons perdu le contact avec une dimension d’elle qui est la puissance de revivification. Quand nous sommes malades il y a à l’intérieur de nous l’énergie qui guérit. Nous l’avons perdue ou oubliée.

L’enjeu de la méditation est de recontacté notre puissance de revivification. Nous travaillons à soigner les sephirot quand elles ne reçoivent pas la puissance de vie ou quand elles n’arrivent pas à la communiquer.

La thérapeutique de la kabbale ne se conçoit pas comme une médecine ou un substitut à la médecine, mais comme une pratique visant l’harmonisation spirituelle de l’être. Nous ne travaillons pas sur le plan somatique. Le traitement médical soigne l’effet et c’est important de respecter le médecin physiologique.

Nous, nous soignons les sephirot, le plan vibratoire, pour permettre de refaire circuler la Puissance de Vie. Il n’y a pas toujours d’effets immédiats car il faut du temps pour passer du vibratoire au somatique. Nous travaillons sur le fond pour amener une revivification structurelle.

 

La Kabbale

 

Le livre du Zoar (zoar veut dire Splendeur) a été écrit dans l’Espagne musulmane du 13e siècle. Mais la tradition orale de la Kabbale date de Jésus. Elle vient de la lignée du Rabbi Luzzato.

Kabbala veut dire la faculté d’accueillir, de recevoir l’autre dans notre domaine personnel. C’est une sagesse féminine. Il s’agit d’accueillir cette sagesse féminine.

La Présence est ce qui nous rend présent. Notre Moi conscient n’est pas propriétaire de la Présence, c’est Elle qui nous constitue. Elle constitue l’ensemble de l’univers et traverse tous les êtres. Elle nous constitue chacun dans notre singularité et nous unit.

Elle est l’un et le multiple, l’union des contraires, la singularité et la communauté.

Cette Présence est refoulée dans l’inconscient. L’habiter de l’intérieur permet de ré-harmoniser l’unité avec l’univers. C’est le but de la méditation des sephirot. C’est une pratique pour recevoir la Présence, accueillir le monde, l’Univers.

Au cours de la soirée nous pratiquerons la méditation dite « l’éclair fulgurant » puis je vous présenterai chaque sephira une à une au fil des rencontres. Par la suite, nous verrons les 22 canaux qui relient les sephirot entre elles. Nous méditerons pour nous-mêmes puis pour d’autres personnes en souffrance

 

Soirées méditation un lundi par mois

 

 

Cette méditation, dite « de l’homme assis », se pratique assis sur une chaise ou un fauteuil. Apporter de quoi prendre des notes.

En 2018

8 octobre | 12 novembre | 10 décembre

En 2019

14 janvier | 11 février | 11 mars | 8 avril | 6 mai | 3 juin.

Horaire

19 h 30 à 21 h.

Lieu

9 chemin des Berges 4150 Rumilly

Tarif

5 euros